Alzheimer : « J’ai commencé mon éternité » d’Edith Fournier

Edith Fournier vient de publier aux Editions de L’Homme son troisième ouvrage de 250 pages, « J’ai commencé mon éternité ». Cette psychologue, épouse du cinéaste français Michel Moreau, nous livre ici un témoignage bouleversant sur la grave maladie de son mari, et son quotidien avec Alzheimer et Parkinson.

Vivre Alzheimer au quotidien

Le livre choc d’Edith Fournier nous raconte son histoire, celle d’un docteur en psychologie épouse d’un cinéaste qui entrent heureux dans la soixantaine, après 35 ans de vie commune. Jusqu’au jour où leur vie vient à être bouleversée par deux intrus : les maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Comment faire face à la dégénérescence de l’être aimé ? Où puiser la force de l’accompagner au quotidien vers sa perte d’identité ? Deux choix : « Mourir de fatigue ou mourir de chagrin »… Dans ce livre, Edith Fournier se libère, et nous livre le témoignage vibrant et beau de l’épouse fidèle, qui accompagnera son compagnon de toujours jusqu’au bout du chemin. Impuissance, impatiences, culpabilité, colères, doute, appels à l’aide, angoisse, séparation, éloignement et solitude…autant de sentiments que le proche doit affronter au quotidien, comme s’il souffrait plus que l’être malade.

Livre alzheimer

Livre alzheimer

Etrangement, lorsque la mémoire s’efface d’un côté, les souvenirs de moments complices affleurent de l’autre. Malgré la douleur, les journées sont ponctuées de petits bonheurs, de tendresse, et de drôleries. Dans les silences, soudain jaillit une joie et un amour insoupçonnés ! «Je ne fabule pas. J’essaie seulement de dire que le meilleur se cache parfois dans le pire ». Ce livre est finalement plus qu’un témoignage, il est une véritable histoire d’amour et de changement qui s’adresse à tous ceux qui sont touchés par cet étrange parcours vers la voie de l’éternité… où l’amour est le plus fort.

« J’ai commencé mon éternité » - Edith Fournier - 21 € - Les éditions de l’Homme (256 pages).

Mots-clefs :

Laisser une réponse