Le curry contre Alzheimer ?

Dans la série des aliments à consommer pour éviter la maladie d’Alzheimer, le curry semble être en bonne place. D’après l’étude scientifique présentée au « Royal College of Psychiatrists », le curry, ou cari, pourrait donc aider à prévenir les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer. Le secret : la curcumine, cette composante du curcuma qui fait partie du curry.

Le curry contre Alzheimer ? -Source de l'image:http://www.saigon-bangkokAlzheimer : bien s’alimenter pour l’éviter
D’après de nombreuses recherches antérieures, suivre une alimentation correcte, fraîche et variée (régime de type méditerranéen par exemple), avoir une bonne hygiène de vie (sans tabac ni alcool) et faire régulièrement de l’exercice semblent préserver, entre autres maladies, de la dégénérescence du cerveau. Concernant les bénéfices de la consommation de curry, le professeur Murali Doraiswamy de l’Université de Duke (États-Unis) souligne : « Le curry ne peut pas contrebalancer le risque accru d’Alzheimer associé à une mauvaise alimentation mais chez une personne qui a une bonne alimentation et fait de l’exercice, consommer du curry régulièrement pourrait aider à prévenir l’Alzheimer »…

Pourquoi le curry est-il efficace ?
Le curry est un mélange d’épices variable, qui comprend entres autres du curcuma, du gingembre, du poivre, du cumin, du piment, des clous de girofle, de la cardamome, de la coriandre,… D’après les recherches américaines, l’élément aux effets positifs sur la maladie d’Alzheimer est la curcumine, présente dans le curcuma, cette épice jaune vif aux propriétés antioxydantes. Le curcuma semblerait en effet prévenir la propagation des plaques de protéines amyloïdes du cerveau, caractéristiques de la démence. Un régime alimentaire riche en curcuma fournit à des souris a permis de dissoudre ce type de plaques dans leur cerveau, tout en prévenant la formation de nouvelles plaques. Un essai clinique est actuellement en cours à l’Université de Californie à Los Angeles pour tester les effets du curcuma chez des personnes atteintes d’Alzheimer.

Le curry consommé régulièrement en Inde

Puisqu’un régime alimentaire à base de curry pourrait aider à protéger le cerveau vieillissant, des études ont été menées en parallèle en Asie, et plus particulièrement en Inde, où les amateurs de curry sont nombreux. Ainsi, des chercheurs ont mené l’enquête auprès de 1000 personnes âgées entre 60 et 93 ans, dont la consommation de curry variait « d’occasionnelle » jusqu’à « très souvent ». Les résultats des tests démontrent que les personnes amatrices de curry ont de bien meilleurs scores aux tests cognitifs. Comme le souligne le Dr Susanne Sorensen de la Société britannique Alzheimer’s, « les communautés indiennes qui mangent régulièrement du curcuma ont une incidence de la maladie d’Alzheimer étonnamment faible » (taux de prévalence 4 fois inférieur à celui des USA). Puisque le curry est efficace et très peu toxique, il s’agit là d’une piste de recherche intéressante à privilégier pour la prévention de la maladie d’Alzheimer.

Un commentaire sur “Le curry contre Alzheimer ?”

  1. Melissa dit :

    Je ne savais pas que le curry était si efficace en plus de donner un gout très agréable à de nombreux plat. J’ai pu lire il y a quelques minutes que l’Ibuprofène réduisait le risque d’Alzheimer (http://www.novoviva.fr/libuprofene-reduit-le-risque-dalzheimer) est-ce que d’autres sources le confirment?

    Merci
    Melissa

Laisser une réponse