Du café contre Alzheimer

En matière de lutte contre la maladie d’Alzheimer, les recherches scientifiques se poursuivent… Une nouvelle étude américaine effectuée sur des souris viendrait prouver l’effet positif des molécules de caféine sur le ralentissement de la dégénérescence neuronale typique de la maladie d’Alzheimer. Explications.

Du café contre Alzheimer - Source de l'image:http://www.sante-tunisie.coLa caféine, une nouvelle arme contre Alzheimer ?

Selon la publication médicale américaine « Journal of Alzheimer’s disease », une récente étude américaine a porté toute son attention sur les effets positifs de la caféine : cette molécule améliorerait la mémoire, et réduirait les lésions cérébrales propres à la maladie d’Alzheimer. La caféine aiderait aussi à diminuer la formation de plaques de protéines dans le cerveau, de près de 50%, grâce à un effet anti-inflammatoire. Dés recherches précédentes avaient déjà évoquées cette hypothèse, sans pour autant réussir à la confirmer.

L’étude réalisée sur 55 souris

L’étude en question a été réalisée par l’équipe du docteur Gary Avendash de l’université de Floride (Californie). Sur la base de 55 souris ayant développé génétiquement les symptômes de la maladie avec l’âge (après 17 mois, ce qui équivaut à 70 ans chez l’homme), l’expérience consistait à faire ingurgiter à la moitié d’entre elles l’équivalent de huit tasses de café par jour ! L’autre moitié ne consommait que de l’eau. Après deux mois de traitement, le premier groupe de souris obtient de meilleurs résultats aux tests de mémoire et d’habilité mentale que l’autre moitié des souris. A noter qu’au niveau interne, la caféine a aussi réduit de près de 50 % les plaques de protéines amyloïdes dans le cerveau des souris du 1er groupe (constat après autopsie) !

De nouveaux espoirs de traitement…
Cette étude suscite de nouveaux espoirs quant à l’établissement d’un traitement préventif de la maladie d’Alzheimer, qui concerne aujourd’hui plus de 800 000 français. Des essais sur l’homme doivent être bientôt effectués pour conforter l’effet protecteur de la caféine sur le cerveau. A suivre…

Laisser une réponse