L’alimentation en maison de retraite : bien se nourrir pour mieux vieillir

L’alimentation est, tout au long de notre vie, un vecteur de bonne santé. Il l’est d’autant plus à l’arrivée à l’âge d’or. Les différents acteurs du secteur se mobilisent de plus en plus pour éviter le phénomène de dénutrition en maison de retraite pour des pensionnaires en meilleure santé.

L’alimentation en maison de retraite : bien se nourrir pour mieux vieillir - Source de l'image:http://neteol.free.fr Etat de santé et dénutrition à l’entrée en maison de retraite
Les personnes âgées intégrant une maison de retraite sont en moins bon état de santé qu’il y a 10 ans. Plusieurs paramètres sont à l’origine de ce phénomène. Tout d’abord, les personnes âgées intègrent les maisons de retraite à un âge de plus en plus avancé. En effet, il n’est pas rare de voir des personnes de plus de 85 ans en moyenne faire leur entrée pour la première fois dans un établissement d’hébergement. Par ailleurs, les pathologies cognitives ou de démence, caractéristiques du grand âge, ont aussi tendance à provoqué des états de malnutrition. Le Pr Bruno Lesourd du service de gérontologie du CHU de Clermond Ferrand estime que près de 80% des personnes âgées entrant en maison de retraite souffrent, à des degrés divers, de sous-alimentation.

Alimentation en maison de retraite : Une prise de conscience récente

Jusqu’à récemment, le problème de la nutrition en maisons de retraite n’était pas une priorité. Aujourd’hui encore les équipes internes, parfois restreintes, des maisons de retraite se concentrent principalement sur le soin aux personnes âgées plutôt qu’à leur suivi alimentaire.
Il n’est pas rare non plus que le personnel en cuisine ne soit pas formé aux besoins nutritionnels et gustatifs des personnes âgées. Afin de réintégrer une logique saine de nutrition en maison de retraite, il faut prendre en compte le fait que les capacités gustatives des personnes âgées sont souvent altérées et que les fonctions masticatoires se détériorent également avec le temps.
Des établissements ont, d’ores et déjà, mis en place un processus de formation à destination du personnel de cuisine afin de faire redécouvrir le goût de manger aux pensionnaires.

Améliorer l’alimentation en maison de retraite : une initiative propre à chaque établissement
Depuis la réforme de Janvier 2001, les maisons de retraite doivent maintenir un suivi de la prise en charge du patient qui comporte également un volet nutritionnel. Toutefois, chaque établissement est libre de ses propres choix dans l’organisation de sa cuisine.
Le manque de personnel reste un problème majeur. Les repas, souvent servis trop tôt, conduisent également à une moins bonne alimentation et pourtant, nombreuses sont les maisons de retraite qui servent le dîner avant 19h pour des raisons organisationnelles.
Une alimentation idéale en maison de retraite nécessite une étude au cas par cas des capacités fonctionnelles et des goûts de chaque pensionnaire. Il existe aujourd’hui de plus en plus de formations destinées aux cuisiniers pour les aider à préparer des repas à destination personnes âgées.

Mots-clefs : ,

Laisser une réponse