Une conférence pour mieux connaître la maladie d’Alzheimer

La commune de Saint-Girons dans le Tarn-et-Garonne a accueilli le 25 Février dernier une conférence exceptionnelle en faveur des malades d’Alzheimer. Née d’une initiative franco-québécoise, cette réunion a permis de poser un nouveau regard sur la maladie. Johanne Langlois, spécialiste mondiale de la maladie d’Alzheimer, a répondu aux questions  posées par les aidants familiaux et les professionnels du secteur sanitaire et social.

Une conférence pour mieux connaître la maladie d’Alzheimer -Source de l'Image : http://www.nicematin.comUne prise en charge plus humaine de la maladie d’Alzheimer
Partageant sa vaste expérience avec l’assistance, la neuropsychologue Johanna Langlois a abordé plusieurs aspects thérapeutiques trop souvent ignorés en Europe. Outre le traitement médicamenteux indispensable, l’accompagnement humain de la personne malade est essentiel pour lui garantir un maintien du lien social et donc un ralentissement de l’évolution des symptômes. La conférencière québécoise a rappelé que l’isolement aggrave l’état de santé de l’individu souffrant d’Alzheimer, tandis que la stimulation et les contacts sociaux ont des effets bénéfiques sur son bien-être. Cet axe du traitement est bien plus développé outre-Atlantique qu’en France, grâce à l’excellente formation dispensée là-bas. La thérapeute a également préconisé une approche plus respectueuse du malade, notamment par le bannissement de certains termes indélicats utilisés pour désigner la pathologie tel que le mot ‘’démence’’.  Par le biais de cette conférence, Johanne Langlois espère avoir fait évoluer les esprits concernant le regard général porté sur la maladie d’Alzheimer.

Des thérapies pour mieux assumer la maladie d’Alzheimer
L’Association couserannaise de maintien à domicile ainsi que Accueil Alzheimer 82 souhaitent s’inspirer des méthodes qui ont fait le succès de Johanne Langlois. Forte de vingt ans d’expérience, les progrès qu’elle obtient grâce à ses techniques sont probants. Au Québec, Johanne Langlois a fondé en 1998 un programme constitué de groupes de paroles destinés aux malades d’Alzheimer en phase précoce. Ils sont invités à partager ensemble leurs émotions, et leurs craintes face à l’avenir incertain qui les attend. Dans le cadre intime de ces rencontres, les malades et leurs familles ont enfin pu se réunir et échanger avec l’écoute d’une oreille attentive et professionnelle. La réussite retentissante de ce programme a fait de Johanne Langlois la référence mondiale en la matière.  Plusieurs conférences autour du même thème sont prévues en France.

Laisser une réponse