France Alzheimer organise des vacances pour 250 familles

Cette année encore, la célèbre association France Alzheimer met en place de juin à novembre des séjours de vacances uniquement destinés aux familles touchées par la maladie d’Alzheimer. Fidèle à sa mission d’accompagnement et de soutien, l’organisme France Alzheimer souhaite par cette action offrir une période de répit et de détente à des couples en proie à l’isolement et la fatigue. Bénévoles et professionnels de la santé sont présents tout au long du séjour pour offrir aux participants un encadrement de qualité, répondant aux besoins spécifiques de ces vacanciers un peu particuliers.

France Alzheimer organise des vacances pour 250 familles - Source de l'image : http://www.senioractu.com/Un succès depuis plus de vingt ans auprès des familles touchées par Alzheimer
D’une durée de trois à douze jours, ces séjours de vacances méconnus du grand public ont été mis en place par France Alzheimer en 1988. Les aidants familiaux, soumis à un stress important, ont absolument besoin de moments de répit pour poursuivre leur mission délicate. De nombreuses études prouvent en effet que ces individus subissent une altération de leur état de santé physique et moral, dangereuse à terme. Ces difficultés s’ajoutent à un processus de désocialisation qui achève d’isoler aidants et malades d’Alzheimer. Au vu des témoignages plus qu’enthousiastes de familles participantes, il semblerait que ces vacances soient extrêmement enrichissantes. Chacun retrouve une place au sein d’un groupe. Les membres peuvent communiquer sur leur vécu, en partageant conseils et expériences. Cette année, France Alzheimer propose également une formule destinée aux personnes malades de moins de 60 ans.

Un séjour sur-mesure pour les malades d’Alzheimer et leurs aidants
Conscients des attentes diverses des familles participantes, les organisateurs de France Alzheimer ont établi cinq formules de vacances différentes par leur durée et par les activités proposées. Pendant le “séjour-relais”, les aidants familiaux suivent un programme psycho-éducatif tandis que les malades d’Alzheimer profitent d’activités adaptées. Le “séjour répit” est quant à lui destiné principalement aux couples dont le malade est à un stade avancé de la maladie. Le “séjour-détente” comprend des activités de loisirs et de nombreuses animations favorisant le partage et la communication. Le “séjour week-end” offre une parenthèse reposante permettant de se ressourcer l’espace de quelques jours. Enfin, il existe un séjour spécialement étudié pour les aidants isolés. Ces derniers, se retrouvant seuls suite à l’entrée de leur proche atteint d’Alzheimer en maison de retraite ou à son décès, ont la possibilité de rompre leur solitude et de partager leur expérience avec d’autres aidants.

Laisser une réponse