Alzheimer - le magnésium retarde le déclin de la mémoire

Bonne nouvelle, une étude scientifique dirigée par le Prix Nobel japonais Susumu Tonegawa, offre une nouvelle piste dans la lutte contre Alzheimer. Publiée au printemps dernier, ces recherches montrent que le magnésium, pourrait bien être un minéral aux vertus surprenantes. Il améliorerait les performances mémorielles du cerveau, souvent altérées chez les sujets âgés. L’intérêt est donc notable pour la prévention contre Alzheimer.
Ces tests, menés pour l’heure sur des rats de laboratoire, seront prochainement étendus à l’humain.

Alzheimer : le magnésium retarde le déclin de la mémoire - Source de l'image : http://www.mageneration.com/Le threonate de magnésium pour lutter contre Alzheimer
Les chercheurs reconnaissent depuis bien longtemps le magnésium comme un stabilisateur des connexions nerveuses, cependant, sa rapide élimination dans les urines semblait limiter son efficacité, il n’a donc jamais été utilisé contre Alzheimer. Dans le but de fixer le minéral dans les tissus, une équipe internationale de chercheurs du prestigieux MIT (Massachussets Institute of Technology) ont tenté de l’associer avec une molécule nommée L-théorique. Ce mélange, baptisé threonate de magnésium ( MgT) est un essai réussi puisque son absorption augmente significativement la concentration de magnésium dans le cerveau, permettant ainsi un accroissement du nombre de connexions nerveuses dans la région du cerveau responsable de la mémorisation, l’hippocampe. Les applications thérapeutiques de cette découverte pourraient être déterminantes contre Alzheimer. En effet, 20 % de la population souffre d’une carence chronique en magnésium, notamment en raison de divers facteurs tels que le stress ou le diabète, accélérant son évacuation.

Des résultats prometteurs dans la prévention contre Alzheimer
S’il est d’ores et déjà prouvé que les aptitudes cérébrales et mémorielles du rat s’améliorent grâce au MgT, la prochaine étape consistera en la publication de résultats d’une étude spécifiquement consacrée à l’effet du MgT sur des rats atteints de la maladie d’Alzheimer. Par ailleurs, hormis ses propriétés sur les capacités cognitives, le magnésium paraît également protéger l’organisme du vieillissement et de diverses pathologies, comme les maladies cardio-vasculaires ou encore de certaines complications dues au diabète.
En revanche, les effets sur la fatigue nerveuse qu’on lui prête depuis toujours n’ont en réalité jamais été démontrés scientifiquement.
Enfin, pour profiter des nombreuses qualités du magnésium, il faut privilégier la consommation de certains aliments. Les bananes, le cacao, le pain complet ainsi que certaines eaux minérales en sont riches.

Laisser une réponse