L’art-thérapie, un soin original contre Alzheimer

Régine Guyon est une thérapeute un peu particulière. Sa spécialité est l’art-thérapie, une discipline récente appliquée au soin des malades atteints d’Alzheimer ou d’autres troubles cognitifs. Cette technique permet d’exploiter le potentiel d’expression artistique de l’individu atteint d’Alzheimer pour faciliter la communication avec l’entourage. Face à l’échec des traitements médicamenteux contre Alzheimer, les alternatives thérapeutiques douces pour alléger les souffrances des patients sont les bienvenues. Régine Guyon exerce dans l’Yonne, mais l’art-thérapie tend à se propager dans l’Hexagone ainsi que dans d’autres pays comme la Belgique.

L’art-thérapie : un soin original contre Alzheimer - Source de l'image : http://www.alzheimergrandlyon.fr/Le bénéfice de l’art-thérapie pour le malade d’Alzheimer

L’art-thérapie a tout d’abord été utilisée pour les personnes souffrant de divers troubles psychiques, tels que les désordres émotionnels ou le manque de confiance en soi. Très vite, Régine Guyon et d’autres professionnels dirigeant des ateliers d’art-thérapie ont compris l’intérêt potentiel de ces séances pour les malades d’Alzheimer. Ces derniers, souffrent en effet de troubles du langage, la psychothérapie classique n’est donc pas une solution suffisante. Dans l’art-thérapie, l’expression artistique remplace ces mots que les malades d’Alzheimer ont tant de peine à trouver. Cependant, il n’est pas question ici de grand art, aucune connaissance artistique préalable n’est requise. La qualité esthétique de la création n’a aucune importance. L’essentiel est ailleurs : Régine Guyon a pu constater au fil des séances que beaucoup de malades retrouvent dynamisme et vitalité. Ceci est un excellent point sachant que de nombreux malades d’Alzheimer sombrent dans la dépression.

Ouvrir les horizons du malade d’Alzheimer
Comme toute activité sociale, les séances d’art-thérapie permettent aux malades de rompre l’isolement dont ils sont victimes. Les ateliers se déroulent en petits groupes. Les membres, tous atteints de la maladie d’Alzheimer n’ont pas à craindre la concurrence avec les bien-portants. Le sentiment de sécurité acquis, chacun peut s’essayer à des exercices artistiques divers, tels que le dessein, la confection d’objets divers. Les patients redécouvrent parfois une habileté oubliée, leur estime de soi s’en trouve améliorée.
Toutefois, ces ateliers ne doivent pas être confondus avec les animations classiques proposées en maisons de retraite, qui sont plutôt destinés à divertir les résidents et a travailler la coordination des mouvements. Ici le but est tout autre. L’art-thérapie est un vecteur de communication destiné à apaiser les souffrances du malade d’Alzheimer, en l’aidant à retrouver un lien avec lui-même, et avec les autres.

Laisser une réponse