Les équipes soignantes des structures Alzheimer s’étoffent

C’était une mesure très attendue par les établissements accueillant des patients souffrant d’Alzheimer. La Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie (CNSA) a signé le 5 Juillet dernier une convention avec l’Association nationale pour la formation permanente du personnel hospitalier (ANFH), permettant la formation de 620 assistants de soin en gérontologie. La création de ce nouveau métier est destinée à améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées atteintes d’Alzheimer ou de troubles apparentées.

Les équipes soignantes des structures Alzheimer s’étoffent - Source de l'image: http://www.cdrummond.qc.caUn métier créé dans le cadre du Plan Alzheimer
La mesure numéro 20 du Plan Alzheimer 2008-2012 vise à renforcer l’offre de soins aux patients souffrant d’Alzheimer en favorisant l’intervention de professionnels spécialisés auprès d’eux.  Les ergothérapeutes, les psychomotriciens, mais aussi les assistants de soin en gérontologie sont concernés. En attendant le cahier des charges définitif, il est d’ores et déjà possible de définir d’une manière générale le cadre de travail de ces nouveaux soignants.
L’assistant de soin en gérontologie a pour mission d’intervenir auprès de personnes âgées dépendantes, dont les capacités cognitives sont altérées. Il doit assurer un accompagnement individualisé au malade, assurer les soins quotidiens d’hygiène et de confort. Mais le travail de l’assistant va plus loin. Outre les soins physiques, ce professionnel doit œuvrer pour le maintien du malade dans un environnement adapté, grâce à une stimulation sociale et cognitive constante, afin de préserver au mieux les capacités. Le nombre de pensionnaires souffrant d’Alzheimer étant en constante augmentation, ce nouveau métier apparait comme une nécessité.

Une solide formation pour mieux accompagner les malades d’Alzheimer
L’arrêté officiel relatif à la création d’assistant en gérontologie (paru au Journal Officiel du 16 Juillet 2010) précise que cette nouvelle formation est pour l’heure destinée aux professionnels aux aides-soignants et aux aides médico-psychologiques “en situation d’exercice effectif auprès de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées”. Ces professionnels exercent dans le cadre d’un Ssiad (service de soins infirmiers à domicile), d’unité de soins longue durée en milieu hospitalier, mais aussi et surtout en maison de retraite.
Le programme comprend 140 heures de formation obligatoires, réparties sur une durée de 12 mois. En outre, l’arrêté précise que celle-ci doit “être suivie en totalité, sans possibilité d’allègements, y compris pour les professionnels disposant déjà d’une partie des compétences visées”.
Pour ce faire la CNSA attribuera 10,8 millions d’euros à l’ANFH, sur trois ans. Une première enveloppe d’1,39 million lui sera versée dès cette année. Cette initiative permettra la création de 5000 postes d’assistants en gérontologie d’ici 2012.

Laisser une réponse