Marie-Odile Desana reprend la présidence de France Alzheimer

La célèbre association France Alzheimer a désormais une nouvelle présidente. Marie-Odile Desana succède depuis le 23 juin à Arlette Meyrieux en poste depuis 2005. Administratrice de France Alzheimer depuis 2006 et vice-présidente déléguée depuis 2008, Mme Desana est un membre impliqué de longue date au sein de l’Union. Sa mission sera de poursuivre les objectifs de la plus grande association nationale de familles dans le domaine de la maladie d’Alzheimer avec 150 000 adhérents.

Marie-Odile Desana reprend la présidence de France Alzheimer - Source de l'image : http://www.francealzheimer.org/Les nouveaux challenges de la présidente de France Alzheimer
Parmi les nombreux défis à relever pour Marie-Odile Desana, la meilleure prise en charge de la personne atteinte d’Alzheimer figure en tête de liste. La qualité des soins doit être améliorée pour garantir le bien-être de ces personnes vulnérables.
En dépit de la solide expérience que s’est forgée Mme Desana dans le domaine de la maladie d’Alzheimer, celle-ci se dit encore ‘’bouleversée’’ par les patients qu’elle  rencontre au sein de l’accueil de jour thérapeutique géré par l’association. Très présente sur le terrain, elle n’hésite pas entamer le dialogue avec leurs proches. L’entourage des malades d’Alzheimer relate fréquemment un parcours empreint de douleur et de difficultés.
Parallèlement à ces efforts d’accompagnement, l’association devra développer un axe de travail supplémentaire: le soutien actif à la recherche contre Alzheimer. Les progrès de la médecine et de la science sont en effet porteurs d’espoir pour les familles, contre une maladie pour l’heure incurable.

Combattre Alzheimer aux côtés des aidants familiaux
Marie-Odile Desana fait preuve d’un fervent militantisme contre Alzheimer depuis de nombreuses années. Marquée dans son histoire familiale par la terrible maladie d’Alzheimer, elle souhaite avant-gout combler le fossé d’indifférence dans lequel glisse trop souvent les proches de malades. L’annonce du diagnostic Alzheimer de sa mère, en 1990, est une douloureuse épreuve qui plonge subitement la famille dans l’isolement. Alors, Marie-Odile Desana choisit d’agir. Elle monte une association d’aidants familiaux, à Aix-en-Provence puis rejoint en 2003 les rangs de l’association départementale France Alzheimer Bouches-du-Rhône, dont elle prendra la tete en 2004. L’une de ses priorités est l’amélioration du soutien aux aidants naturels de malades d’Alzheimer. Confrontés à une tâche difficile, ceux-ci présente malheureusement le risque d’un épuisement physique et moral, faute d’un accompagnement suffisant.

 

Laisser une réponse