Les maisons pour Alzheimer se généraliseront en 2011

Le Président Nicolas Sarkozy vient d’annoncer la généralisation des MAIA (maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer)  ainsi que le prévoyait le plan Alzheimer 2008-2012. Ces structures se définissent comme une ‘’porte d’entrée’’ unique, vers laquelle les malades d’Alzheimer et leurs aidants peuvent se diriger pour bénéficier d’un soutien sur divers plans. Elles ont été expérimentées dans 17 zones géographiques de France, avec succès. C’est pourquoi le gouvernement français a décidé l’élargissement de ces maisons, destinées à améliorer la prise en charge des malades d’Alzheimer.

Les maisons pour Alzheimer se généraliseront en 2011 - Source de l'image : http://s2.lemde.fr/Un projet innovant en faveur des malades d’Alzheimer
Les 17 projets pilotes des maisons pour Alzheimer, ont montré une amélioration notable de la prise en charge des malades et leurs familles, bien souvent démunis face au fléau de la maladie d’Alzheimer. Plus de 51 professionnels œuvrent actuellement dans ces structures, en coordonnant les soins sur le plan sanitaire, et médicosocial, grâce au réseau gérontologique local. Ce travail de concert facilite grandement le quotidien du malade d’Alzheimer et de sa famille, qui cessent d’être ballotés de service social en consultation gériatrique. Dans les chiffres, l’augmentation du nombre de maisons Alzheimer prévues par le gouvernement se traduira par l’ouverture de 35 structures supplémentaires en 2011, 100 nouvelles en 2012, afin d’aboutir à une couverture totale du territoire par 400 à 600 maisons Alzheimer en 2014. Toutefois, de nombreux efforts de la part des collectivités locales seront nécessaires pour transformer l’essai.

Mieux structurer la prise en charge des malades d’Alzheimer

Ainsi, les expériences menées permettent d’aboutir à plusieurs conclusions : les maisons Alzheimer nécessitent un pilotage local pour permettre aux gestionnaires d’intervenir efficacement notamment dans les situations complexe. Le malade d’Alzheimer doit aussi pouvoir demeurer chez lui s’il souhaite. Pour améliorer le maintien à domicile, le Plan Alzheimer prévoit la création de 500 équipes mobiles pluridisciplinaires intégrant divers professionnels, formés à la rééducation, et à l’accompagnement des malades, dès les premiers stades de la maladie. Actuellement, ces équipes sont expérimentées auprès de 40 Services de Soins Infirmiers à Domicile (SSIAD). 127 nouvelles équipes seront déployées d’ici la fin 2010. Par ailleurs, 11 plateformes d’accompagnement et de répit sont en phases de test. Elles associent une palette de services variés, tels que l’accueil de jour, la garde nocturne, l’hébergement temporaires, les activités de loisirs adaptés.

Laisser une réponse