Une femme atteinte d’Alzheimer retrouvée indemne dans la forêt

Cela relève presque du miracle. Une septuagénaire atteinte de la maladie d’Alzheimer a été retrouvée saine et sauve, après avoir passé une semaine au fond d’un ravin, suite à une chute. Les habitants de son village de Haute-Savoie, mobilisés pour la rechercher, ont vu leurs efforts récompensés. Fragilisée par la maladie d’Alzheimer, la vieille dame a réussi à survivre sans eau ni nourriture. Son calvaire a pris fin samedi dernier.

Une femme atteinte d'Alzheimer retrouvée indemne dans la forêt - source de l'image : http://news.fr.msn.com/Fragilisée par la maladie d’Alzheimer
Pour Michèle Riotton, 78 ans, c’en est fini des promenades dans les bois. Cette habitante d’Armoy, un village de Haute-Savoie, souffre de troubles de la mémoire dus à la maladie d’Alzheimer. Elle se souvient pourtant parfaitement avoir quitté son domicile pour une simple balade en forêt, dimanche 29 août au matin. 700 mètres plus loin, Mme Riotton glisse dans un ravin très escarpé. Elle raconte s’être endormie ensuite.
Sa disparition est rapidement signalée à la gendarmerie et un hélicoptère survole le périmètre pour tenter de la retrouver. Dans un élan de solidarité, les villageois s’organisent également. Une soixantaine de personnes au total part à la recherche de la vieille dame. Bien que les premières battues ne donnèrent aucun résultat, les habitants persévèrent et finissent par retrouver la vieille dame, qui était allongée sur le sol, vêtue assez peu chaudement au vu des nombreuses averses tombées sur la forêt pendant la semaine.

Retrouvée saine et sauve
Mme Riotton souffre de déshydratation et son discours est un peu confus.  Elle a toutefois pu livrer quelques détails de sa mésaventure après avoir été héliportée au centre hospitalier de Thonon-les-Bains.
Elle déclare avoir mangé les deux biscuits qu’elle avait dans la poche et bu l’eau de pluie qui s’écoulait sur son visage, sans laquelle elle n’aurait sûrement pas surmonter cette douloureuse épreuve. Elle souhaite par-dessus tout que son histoire serve d’exemple et met ainsi en garde contre les dangers de la forêt.
Joëlle Metrat, soulagée de revoir sa mère pratiquement indemne, confie que cette dernière a toujours surmonté avec courage les épreuves rencontrées au cours de sa vie. Affaiblie par la fatigue et la maladie d’Alzheimer, Michèle Riotton n’aurait sans doute jamais survécu sans son moral d’acier. Une leçon de courage pour nous tous.

Laisser une réponse