Archive pour mars 2011

Alzheimer - Entraîner le cerveau pour retarder l’évolution

Mardi 29 mars 2011

Des scientifiques canadiens ont récemment réalisé une recherche prometteuse sur la maladie d’Alzheimer. Parue dans la revue ‘’Brain’’, les conclusions suggèrent qu’il serait possible de retarder la progression d’Alzheimer de deux à trois ans. Pour cela, dix séances d’entrainement cérébrales suffiraient. Des résultats encourageants validés par des examens d’imagerie médicale.

Alzheimer : Entraîner le cerveau pour retarder l’évolution - Source de l'image: http://www.criugm.qc.caEntraîner le cerveau pour endiguer l’évolution d’Alzheimer

Le docteur Sylvie Belleville, brillante chercheuse en neuropsychologie à l’Institut universitaire de gériatrie de Montréal est la principale auteure de l’étude. Pour parvenir à ses conclusions, son équipe a suivi un protocole très simple. Les tests ont été menés auprès de 30 personnes âgées présentant dix signes précurseurs de la maladie d’Alzheimer, à raison d’une rencontre par jour pendant deux semaines.
Au cours de chacune des séances de deux heures chacune, les scientifiques ont travaillé avec les patients sur des exercices faisant appel à des zones saines du cerveau. Par exemple, pour se remémorer  plus facilement les noms, il est possible de les associer à une image.
A l’issue de ces séances, les participants en phase précoce d’Alzheimer, ont pu retrouver un niveau cognitif semblable à des personnes saines. Ces effets se cumulent à ceux des médicaments contre Alzheimer, qui permettraient selon la scientifique de retarder l’évolution de la maladie de 3 ans.

Un test d’imagerie médicale pour mesurer l’impact sur Alzheimer

Afin de vérifier l’impact réel de ces séances d’entrainement cérébral, le docteur Belleville a réalisé trois examens d’imagerie médicale avant et après la période d’exercices. Reste à contrôler à l’avenir si les résultats sont définitifs ou s’il est nécessaire de faire suivre aux participants des séances de rappel.
Les auteurs suggèrent que les patients ont tout intérêt à effectuer ce genre d’exercices étant donné qu’ils sont non-invasifs, et enseignent au cerveau à mettre en place une stratégie pour compenser les dommages de la maladie d’Alzheimer. Ainsi, les personnes âgées à risque profiteraient de quelques années supplémentaires sans symptôme d’Alzheimer.

Annie Girardot emportée par la maladie d’Alzheimer

Mardi 15 mars 2011

Grande dame du cinéma français, Annie Girardot s’est éteinte le 28 février dernier à l’hôpital parisien Lariboisière des suites de la maladie d’Alzheimer. Âgée de 79 ans, elle souffrait d’Alzheimer depuis de nombreuses années, et était même devenue un symbole, en révélant au public ses difficultés face à la maladie, dans le film documentaire ‘’Annie Girardot, ainsi va la vie’’.
Annie Girardot emportée par la maladie d’Alzheimer - Source de l'image: www.gala.frAnnie, isolée suite à l’annonce de la maladie d’Alzheimer
Sa famille, ses nombreux amis, dont beaucoup de célébrités, sont venus lui rendre un dernier hommage lors d’une cérémonie funéraire, organisée le 4 Mars dernier à l’église Saint-Roch, la paroisse parisienne des artistes. La cérémonie a été rythmée d’applaudissements, sincères et chaleureux, comme un pied-de-nez à la maladie d’Alzheimer qui a emporté une étoile du cinéma français, mais aussi une mère, une grand-mère, une amie. Toutefois, son petit-fils Renato, ne manqua pas de faire remarquer que le monde du cinéma français a peut-être oublié Annie, notamment depuis la révélation de sa maladie en septembre 2006 par son avocat. Révélation confirmé ensuite par sa fille Giulia Salvatori, et sa petite-fille Lola Vogel. Quelques amis fideles, comme Alain Delon, Line Renaud, ont pourtant témoigné leur attachement le plus profond à l’icone en allant même jusqu’à financer la cérémonie funéraire.
Une cérémonie pleine d’émotion
Ruinée malgré une riche carrière au théâtre et au cinéma, elle laissera pourtant une richesse inestimable en acceptant de partager avec la France entière la maladie d’Alzheimer, jusqu’à lors taboue.  Plusieurs discours ont été prononcés par la famille de la défunte, par Fréderic Mitterrand, et par l’officiant, le père Philippe Desgens, aumônier des artistes. Elle fut ensuite enterrée au cimetière du Père-Lachaise. Malgré sa notoriété, Annie Girardot a elle aussi souffert d’un certain isolement suite à l’annonce de la maladie d’Alzheimer. Depuis, Alzheimer n’a cessé de bouleverser sa vie, jusqu’à son entrée en maison de retraite, ou elle passa ses dernières années en sécurité.

Alzheimer - Le prix de la consultation pourrait augmenter

Jeudi 10 mars 2011

Lors de sa visite à Bordeaux, Nicolas Sarkozy a fait part de son souhait de voir revaloriser les consultations médicales prodiguées par les médecins généralistes à leurs patients atteints d’Alzheimer. Le chef de l’Etat considère en effet que ces soignants recevant des malades d’Alzheimer sont confrontés à des situations particulières nécessitant plus de temps et d’attention que pour une consultation classique. De quoi alimenter la polémique sur la prise en charge des malades d’Alzheimer.

Alzheimer : Le prix de la consultation pourrait augmenter - Source de l'image: http://www.sudouest.frLa prise en charge des malades d’Alzheimer discutée à Bordeaux

Le professeur Bernard Gay, médecin généraliste participait à la table ronde organisée à Bordeaux dans le cadre du bilan d’étape du Plan Alzheimer 2008-2012. Lors de la discussion, il met en avant les difficultés auxquelles sont confrontés les médecins généralistes soignant des malades d’Alzheimer, et réclame plus de moyens. Ce à quoi Nicolas Sarkozy répond qu’il est totalement favorable à la revalorisation du tarif de consultation dans ce cadre précis. Le médecin généraliste doit selon lui recevoir une compensation plus importante au vu du travail et de l’implication dont il doit faire preuve dans les consultations auprès de patients atteints d’Alzheimer. “Il est des consultations et des visites approfondies qui ne doivent pas être rémunérées comme une consultation qui consiste au renouvellement d’une ordonnance pour une maladie chronique” a-t-il déclaré.

Les malades d’Alzheimer et les autres seront remboursés

La Confédération des syndicats Médicaux Français (CSMF) s’est montré très satisfait de cette reconnaissance, et ses membres attendent aujourd’hui que ces promesses soient appliquées sur le terrain. Les paroles du Président de la République se fondent sur le rapport de l’ancien ministre Elisabeth Hubert qui suggérait déjà fin novembre la refonte entière du système de tarification des actes médicaux effectués par les généralistes, et pas seulement dans le cadre du traitement de la maladie d’Alzheimer. Les actes très simples et très courts devraient être rémunérés plus faiblement.
Dans tous les cas,  les patients souffrant ou non d’Alzheimer, devraient être remboursés pour ces consultations.

Un accueil de jour Alzheimer pour le malade et l’aidant

Jeudi 10 mars 2011

La commune de Wazemmes dans la région lilloise innove par l’ouverture d’un accueil de jour Alzheimer  un peu particulier. En effet, Lill’Escale ouvre ses portes aux malades et à leur aidant principal. Alors que ce dernier culpabilise souvent de laisser le malade aux soins d’une structure spécialisée, les responsables de ce projet ont eu la formidable idée de les intégrer à l’établissement avec leurs proches. Le couple malade-aidant peut ainsi se rendre à l’accueil de jour Alzheimer deux fois par semaine, et partager des moments de convivialité avec d’autres personnes.

Un accueil de jour Alzheimer pour le malade et l’aidant - Source de l'image: http://www.lavoixdunord.frL’accueil de jour Alzheimer pour soutenir les aidants

Si l’accueil de jour Alzheimer aidants-aidés a pu être mis en place, c’est bien grâce au Lions club Lille Convergence. Les responsables qui souhaité mettre sur pied un projet d’aide aux malades d’Alzheimer, ont rapidement compris la problématique qui compromet la réussite des accueils de jour Alzheimer. L’aidant et l’aidé ne doivent pas être séparés s’ils ne le souhaitent pas. L’aidant doit pouvoir participer au processus de prise en charge en établissement, afin de mieux comprendre, anticiper, et affronter l’évolution de la maladie dont souffre son être cher. Ceci contribue à réduire la dépression et le mal-être qui touche de très nombreux aidants. Cependant, afin d’assurer la réussite de la démarche, il est nécessaire de s’impliquer dès les premiers stades de la maladie.

12 personnes seront accueillies à l’accueil de jour Alzheimer

L’accueil de jour Alzheimer est prévu pour prendre en charge six couples, avec le soutien d’un psychologue salarié et d’une équipe composée d’un réseau gérontologique local ainsi que de bénévoles et d’élèves formés par la Croix-Rouge. Les participants bénéficieront d’un accompagnement thérapeutique et d’animations diverses : ateliers, sorties culturelles etc.
Une période d’essai permettra de juger de l’efficacité de l’accueil de jour Alzheimer, mais déjà, les professionnels mobilisés dans cette aventure sont confiants.
Enfin, il faut noter que le projet de ce nouvel accueil de jour Alzheimer s’inscrit dans le programme Lille Ville de la solidarité.