Archive pour le mot-clef ‘Maison de retraite’

Sélection des premières Maisons pour l’Autonomie et l’Intégration des malades d’Alzheimer (MAIA)

Vendredi 23 janvier 2009

Présenté au début du mois de novembre 2007, le plan Alzheimer 2008 -2012 traduit la mobilisation des pouvoirs publics face à la prise en charge des malades d’Alzheimer. Le Plan propose des mesures et des moyens supplémentaires innovants, par rapport aux deux précédents plans d’action de 2001 et 2004. La grande innovation réside cette fois dans la création des MAIA, centres dédiés exclusivement aux soins de cette maladie.

Rappel des mesures du Plan Alzheimer
Pour simplifier ce Plan de grande envergure, voici les 3 axes fixés : améliorer le diagnostic de la maladie, mieux prendre en charge les personnes malades en créant des places supplémentaires d’accueil de jour et d’hébergement temporaire, et mieux soigner les 860.000 malades déclarés dans des “Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades d’Alzheimer (MAIA)” dont l’ouverture est prévue dans tout le territoire, en plus d’un renforcement du soutien à domicile.

Qu’est ce qu’une MAIA ?
Dans un discours prononcé le 1er février 2008 à Sophia Antipolis, Nicolas Sarkozy annonce la création des “Maisons pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer” (M.A.I.A.) qui devront être la “porte d’entrée unique” des malades et de leurs familles dans le dispositif de prise en charge. Véritables “lieux d’orientation de la prise en charge”, les malades et leurs proches pourront être conseillés par des médecins et des assistantes sociales afin de construire un parcours de prise en charge personnalisé avec l’aide d’un coordonnateur.

Sélection des premières MAIA expérimentales
Ce vendredi 21 novembre 2008, le Comité de suivi du nouveau Plan Alzheimer a annoncé officiellement la sélection des premiers projets entrant dans le cadre de l’expérimentation MAIA, après un appel d’offre lancé en juillet dernier. La sélection des établissements, effectuée selon des critères de qualité et d’engagement, a été réalisée par Xavier Bertrand, Ministre du Travail, Roselyne Bachelot-Narquin, Ministre de la Santé, et Valérie Létard, Secrétaire d’Etat chargée de la Solidarité. L’expérimentation durera 2 ans pour un budget annuel de 4,6 millions d’euros, et le suivi est confié à la CNSA.

Création d’un club de volontaires MAIA
Devant la très grande qualité des projets, qui ne pourront pas tous être retenus, les ministres concernés ont lancé l’idée de la création d’un « club des volontaires MAIA » : ainsi, l’ensemble des candidats, sélectionnés ou non, pourront échanger et apporter des idées à la constitution de la MAIA, afin d’en préparer la généralisation sur tout le territoire d’ici 2012.

Des maisons de retraite pour artistes

Mardi 30 novembre 1999

Alors que la Maison de Retraite des Artistes de la commune de Couilly Pont aux Dames (en Seine et Marne) vient de fêter ses 100 ans d’existence, une nouvelle maison de retraite pour artistes s’active chaque jour à Nogent-sur-Marne pour permettre à ses résidents d’assouvir leurs passions.  

Des maisons de retraite pour artistes- Source de l'image:http://upload.wikimedia.orgLa Maison de retraite des Artistes a 100 ans !

Chaque année, les Journées du patrimoine sont l’occasion de visiter l’imposante bâtisse de la Maison de retraite des Artistes de Couilly-Pont-aux-Dames. A l’origine : une idée du comédien Constant Coquelin, créateur du rôle de Cyrano de Bergerac écrit par son ami Edmond Rostand. Constant Coquelin, en tant que Président de la mutuelle des artistes de son époque, cherchait un lieu adapté à la vieillesse des comédiens. Invité à des noces à Pont-aux-Dames, c’est en prenant le café dans l’antre de l’abbaye qu’il découvre ce lieu pour son projet. Afin de récolter des fonds (presque 500 000 francs), Coquelin ne manque pas d’idées, allant jusqu’à organiser des loteries dans toute l’Europe ! La maison de retraite pour artistes dramatiques fut finalement inaugurée le 27 mai 1905. A l’occasion du centenaire de l’institution, un spectacle intergénérationnel ouvert à tous a été organisé par la commune. 

La Maison nationale des Artistes
Dans un registre plus moderne, la Maison nationale des artistes de Nogent-sur-Marne expose chaque année les œuvres de ses 75 résidents, venus de tous bords. Comme le note Nicole Laliberté, directrice de l’établissement : « à l’origine c’était un établissement qui recevait principalement des arts graphiques et plastiques (peintres, sculpteurs, graphistes, photographes, illustrateurs) mais depuis sa réouverture en 2002, nous nous sommes élargis aux métiers du théâtre, à la musique, à l’écriture - il y a même une trapéziste ! ». Dans un parc à l’anglaise classé de 10 hectares, proche de deux châteaux, la Maison nationale des Artistes est un lieu exceptionnel qui favorise l’inspiration ! Les anciens résidents ont même légués certaines de leurs œuvres à la maison de retraite, que l’on peut contempler dans les couloirs transformés en galerie d’art…

Rester artiste jusqu’au bout !

La maison de retraite pour artistes de Nogent-sur-Marne propose à ses résidents des activités intellectuelles (jeux de société, lectures de textes, forums de discussion sur des thèmes d’actualité, vidéos…) mais leur permet surtout d’établir leur atelier artistique sur place ! Grâce à une politique tournée vers l’extérieur, les rencontres avec le public (au travers des expositions) permettent aux résidents de « conserver une véritable identité artistique ». Comme le précise Nicole Laliberté, « c’est une maison qui vit beaucoup et les artistes ne sont jamais des retraités. Certains continuent à travailler : peignent, sculptent… écrivent aussi. C’est parfois un peu cocasse, dans des chambres hyper encombrées, mais le personnel a complètement adhéré au projet de vie de cette maison et en accepte les quelques désagréments ménagers » !

En savoir plus :

La Maison nationale des artistes
14, rue Charles VII - 94130 Nogent-sur-Marne
Tél. : 01 48 71 28 08