Spécialiste en maison de retraite alzheimer.
Numero Vert - Alzheimer Conseil
Recherchez sur le site Alzheimer Conseil
LUTTER CONTRE LA MALTRAITANCE
book

Bientraitance des personnes âgées en maison de retraite

Fort heureusement, on parle de plus en plus de Bientraitance des personnes âgées et Humanitude notamment en maison de retraite. Il s'agit là d'une prise de conscience importante : nos aînés ont droit a une prise en charge humaine et chaleureuse, tant que brille au fond de leurs yeux l'étincelle de la vie ! Retour sur les concepts qui sont l'avenir de la vieillesse.

Bientraitance et Humanitude en maison de retraite : pour combattre la maltraitance !
Combattre la maltraitance est devenu une priorité des pouvoirs publics. Au-delà des mesures de contrôles des établissements, c'est la prise de conscience des professionnels de la prise en charge des personnes âgées qui fait évoluer les choses au quotidien. Pour combattre la maltraitance, le concept opposé de « bientraitance » a fait son apparition. Il se manifeste, notamment par le développement d'une méthode de soins originale : l'Humanitude.

Une philosophie de soins
Yves Gineste, cinquante-trois ans, est formateur soignant. C'est lui qui a mis au point "l'Humanitude". Cette méthode d'approche du patient âgé permet d'éviter la maltraitance en pacifiant la relation "soignant soigné". Une philosophie de soin qui fait ses preuves en France et à l'étranger.
"L'organisation des soins en France vise, aujourd'hui, principalement à répondre aux besoins des patients âgés. On en dénombre une quinzaine comme l'alimentation, la toilette ou la mobilité. Mais cette philosophie de soins ne prend pas compte la relation qui se noue entre le soignant et le soigné. Elle fonctionne sur un mode proche de l'automatisme, le genre "tu as faim, je te donne à manger", en occultant toute approche relationnelle. Résultat : La personne âgée n'est plus un individu à part entière. Elle perd toute autonomie, ce qui entraîne de graves dysfonctionnements dans les institutions", explique Gineste.

Une méthode bien adaptée aux besoins des malades d'Alzheimer
L'Humanitude permet de soulager les personnes âgées et de baisser la médicamentation qui leur est prescrite. Avec cette méthode de prise en charge, le personnel est plus à-même de s'occuper des résidents. En effet, ceux-ci acceptent mieux les soins, qui se déroulent en douceur et avec tact. Les personnes âgées se portent mieux, ont un meilleur moral, et on constate même parfois une amélioration de leur autonomie !
L'Humanitude est une méthode bien adaptée aux besoins malades d'Alzheimer, qui gardent surtout une mémoire affective. En alliant douceur des manipulations et discours apaisants, la méthode est garante d'un mieux-être réel des résidents des maisons de retraite, quel que soit la gravité de leur pathologie initiale.

Pourquoi le terme d'humanitude ?
Le terme "humanitude" est semble-t-il apparu pour la première fois sous la plume d'un écrivain suisse, Freddy Klopfenstein, en 1980. Il a été ensuite repris par Albert Jacquard, qui le situe dans la lignée du mot "négritude" jadis créé par Aimé Césaire, puis popularisé par Léopold Senghor. Ceux-ci avaient ainsi, selon Albert Jacquard, utilisé "un mot nouveau pour désigner l'ensemble des apports des civilisations d'Afrique centrale, l'ensemble des cadeaux faits aux autres hommes par les hommes à peau noire : la négritude".
"Les cadeaux que les hommes se sont faits les uns aux autres depuis qu'ils ont conscience d'être, et qu'ils peuvent se faire encore en un enrichissement sans limites, désignons-les par le mot humanitude".  Ces cadeaux constituent "l'ensemble des caractéristiques dont, à bon droit, nous sommes si fiers, marcher sur deux jambes ou parler, transformer le monde ou nous interroger sur notre avenir ...".
"L'humanitude, c'est ce trésor de compréhensions, d'émotions et surtout d'exigences, qui n'a d'existence que grâce à nous et sera perdu si nous disparaissons. Les hommes n'ont d'autre tâche que de profiter du trésor d'humanitude déjà accumulé et de continuer à l'enrichir".

L'humanitude envers les plus âgés
Plus tard, en 1989, un gériatre français, Lucien Mias, introduit pour la première fois le terme d'humanitude dans les soins.
Pourquoi préférer ce mot à celui d'"humanité", dont l'un des sens désigne en effet l'ensemble de ces caractères propres aux hommes ?
Il apparait que l'utilisation du mot "humanité" pouvait prêter à confusion : il est en effet le plus souvent employé pour référer au "genre humain", mais également pour définir un sentiment proche de la bienveillance ou de la compassion.

Votre nom : *   Votre prénom :
Votre téléphone : * Votre adresse mail : *
Date d'entrée souhaitée : * Département souhaité : *

Alzheimer Conseil applique une politique de respect de la confidentialité de vos données, comme le stipule la loi nº78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Vos informations seront utilisées dans le cadre de la mission de conseil uniquement.
Mentions légales | Politique de confidentialité
Si vous cherchez un emploi cliquez ici


Tags associés : maltraitance

> La maltraitance envers les malades d'alzheimer : Definition
> Cas de maltraitance envers une personne âgée : en dénoncer les différentes formes