Spécialiste en maison de retraite alzheimer.
Numero Vert - Alzheimer Conseil
Recherchez sur le site Alzheimer Conseil
ORGANISER
book

L'Evaluation financière et le coût du maintien à domicile de la personne âgée dépendante

Avant de bénéficier d'une aide à domicile, il faut procéder à l'Evaluation financière de ce besoin : L'aide à domicile épaule et assiste les personnes âgées en leur apportant une aide professionnelle dans l'accomplissement des tâches et activités de la vie quotidienne, y compris les loisirs. Par son action elle rend possible leur maintien à domicile, contribue à la préservation, la restauration et la stimulation de leur autonomie, et ainsi concourt à la lutte contre l'exclusion. L'aide à domicile établit avec la personne aidée et son entourage une relation de confiance et de dialogue. Elle assure, en liaison avec les autres professionnels intervenant au domicile, une prestation individualisée en prenant en compte l'ensemble des besoins de la personne aidée dans le respect de ses choix de vie.

Avant de bénéficier d'une aide à domicile, il faut procéder à l'Evaluation financière de ce besoin :
L'aide à domicile épaule et assiste les personnes âgées en leur apportant une aide professionnelle dans l'accomplissement des tâches et activités de la vie quotidienne, y compris les loisirs. Par son action elle rend possible leur maintien à domicile, contribue à la préservation, la restauration et la stimulation de leur autonomie, et ainsi concourt à la lutte contre l'exclusion. L'aide à domicile établit avec la personne aidée et son entourage une relation de confiance et de dialogue. Elle assure, en liaison avec les autres professionnels intervenant au domicile, une prestation individualisée en prenant en compte l'ensemble des besoins de la personne aidée dans le respect de ses choix de vie.

Un rôle pratique :
- elle aide la personne âgée à effectuer les gestes de la vie quotidienne, 
- elle effectue les gestes lourds : entretien du logement, courses préparation des repas, 
- toutefois elle ne fait ni les soins d'hygiène ni les soins médicaux.

Un rôle psychologique :
- elle contribue à maintenir un contact intellectuel et affectif de la personne âgée avec le monde extérieur, 
- elle travaille le plus souvent au domicile de plusieurs personnes âgées successivement dans la journée

Une aide ménagère, pour quoi faire ?
Elle s'adresse à toute personne âgée qui a besoin, pour rester à son domicile, d'une aide matérielle. Elle permet à la personne âgée de bénéficier de services ménagers. L'aide ménagère participe à l'entretien quotidien du logement, aux courses, aux soins sommaires d'hygiène et de toilette courante. En revanche, elle n'est pas habilitée à donner quelque soin de nature médicale.

Le financement de l'aide ménagère

Pour les personnes titulaires d'une pension personnelle ou de réversion du régime général de la Sécurité sociale dont les ressources excèdent 7367,91 euros par an pour une personne seule (12905,40 euros pour un ménage), l'aide est financée par la Caisse Nationale d'Assurance Vieillesse (CNAV), ou par la Caisse Régionale d'Assurance Maladie (CRAM), selon que la personne habite en Île-de-France ou en province. La caisse évalue sa participation en fonction du nombre d'heures d'aide à domicile nécessaires à la personne dépendante et ses revenus. Pour éviter à l'intéressé de faire l'avance des frais, la caisse versera sa contribution à l'association conventionnée ou au CCAS, lequel facturera ensuite le complément à la personne concernée. Les personnes dépendantes disposant de ressources inférieures à 7367,91 euros par an (12905,40 euros dans le cas d'un ménage) peuvent bénéficier d'une aide ménagère. Mais dans ce cas, c'est le département qui financera cette assistance dans la limite de 30 heures par mois. La participation de l'intéressé est fixée par arrêté du président du conseil général (en moyenne 6 % du coût).

Le garde malade

Un garde malade s'occupe des personnes âgées, qui ont besoin d'une présence régulière ou occasionnelle à domicile ou qui ne souhaitent pas rester seuls en l'absence de leur famille. De jour ou de nuit, un garde-malade ne peut en aucun cas s'occuper des soins médicaux de la personne dont elle a la charge. Un garde-malade de jour assure une présence auprès du ou des malades en veillant à leur confort physique et moral. En revanche un garde malade de nuit doit être un employé à proximité du malade car il est susceptible d'intervenir à tout moment de la nuit.

Le coût salarial
Une heure de travail payée au SMIC coûte au total à l'employeur environs 15euro (l'heure de travail au SMIC plus environ 5,50euro de charges sociales). Il s'agit d'un minimum, car en fonction du travail demandé et de l'ancienneté de l'employé, son salaire peut être plus élevé. Toutefois, exonération de cotisations et réduction d'impôt peuvent alléger la note.

Obligation de salaire minimum
La rémunération brute de l'aide ne peut être inférieure aux salaires minimum prévus par la convention collective. Ils dépendent à la fois du niveau de qualification du salarié et de son ancienneté. Font exception à cette règle les heures dites "de présence responsable", effectuées par une assistante de vie, une dame de compagnie ou une garde-malade. En effet, ce type d'emploi peut comporter des heures de travail effectif et des heures de présence responsable. Celles-ci sont définies par la convention collective comme étant des heures dont le salarié peut disposer librement, à condition néanmoins de rester vigilant pour intervenir en cas de nécessité. Il peut s'agir du temps pendant lequel l'employeur se repose dans sa chambre ou pendant lequel il est assisté par une autre personne (aide-soignante ou kiné par exemple). Ces heures de présence sont payées moins cher : le salaire versé pour chacune d'elle est au moins égal aux 2/3 du salaire minimum prévu par la convention collective pour 1h de travail effectif.

Charges sociales
Les cotisations sociales peuvent être calculées sur la base du salaire réel ou, solution moins onéreuse mais pénalisante pour le salarié, notamment pour sa retraite, à partir d'une base forfaitaire fixée au SMIC. Cette deuxième solution ne peut être retenue qu'avec l'accord du salarié. Le total de la part patronale de cotisations représente 40,60 % de la base de calcul et la part salariale 22,75 %. Lorsque les charges sont calculées sur le salaire réel, la CSG et la CRDS sont calculées sur 95 % du salaire brut.

Exemple de coût d'une aide à domicile
Pour un salaire brut horaire de 8euro, et en optant pour le calcul des cotisations sur le salaire réel, le salarié recevra 6,21 euro et il vous en coûtera 11,25 euro. En retenant la base forfaitaire, les cotisations se calculent à partir du SMIC. Le salarié reçoit un salaire net de 6,45 euro et le coût total d'une heure de travail s'élève à 10,77 euro. Pour une aide à domicile qui vient à mi-temps, cinq jours par semaine, il vous en coûtera donc au minimum entre 850 euro et 900 euro par mois.

Votre nom : *   Votre prénom :
Votre téléphone : * Votre adresse mail : *
Date d'entrée souhaitée : * Département souhaité : *

Alzheimer Conseil applique une politique de respect de la confidentialité de vos données, comme le stipule la loi nº78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Vos informations seront utilisées dans le cadre de la mission de conseil uniquement.
Mentions légales | Politique de confidentialité
Si vous cherchez un emploi cliquez ici


Tags associés :