Spécialiste en maison de retraite alzheimer.
Numero Vert - Alzheimer Conseil
Recherchez sur le site Alzheimer Conseil
ORGANISER
book

Le maintien à domicile d'un malade d'Alzheimer

 Aujourd'hui, le maintien à domicile des personnes âgées est encouragé par les politiques de solidarité qui multiplient les dispositifs de prise en charge (APA, services d'aide et de soins). Dans le cas où l'état de santé du malade Alzheimer le permet, et si les proches sont dans la capacité de le maintenir à son domicile, il est nécessaire de procéder à quelques aménagements.

Le maintien à domicile comme mode de prise en charge
Devant l'enjeu social et économique qu'entraine le vieillissement inéluctable de la population, le maintien à domicile des personnes âgées apparait comme un mode de prise en charge idéal. Dans le cas des malades Alzheimer, ce maintien à domicile n'est possible que si la perte d'autonomie est relative, ou alors que la prise en charge globale du patient peut être assurée par des proches, appelés les « aidants familiaux », sans aller jusqu'au « sacrifice de soi ». La maladie d'Alzheimer n'est pas seulement la maladie d'une personne ; elle est aussi cause de souffrances pour une famille tout entière. Face au désarroi des familles dont le quotidien est bouleversé, des aides financières (APA, prime à l'amélioration de l'habitat), morales (soutien psychologique), juridiques (tutelle) et logistiques (soins infirmiers, aide ménagère, garde...) existent.

Au-delà de l'aspect médical
Un malade Alzheimer qui vit à domicile, ce n'est donc pas seulement une prise en charge médicale. L'investissement humain des proches est important. Sachant que 60 % des personnes malades Alzheimer vivent chez elles ou chez un membre de leur famille, que les enfants consacrent en moyenne 6,5 heures de travail par jour auprès du malade, (sans compter la surveillance permanente, même à distance), il est impératif de prendre en compte cette lourde charge volontaire, majoritairement acceptée par les familles. Difficultés et stress s'accumulent au fur et à mesure que la maladie progresse, jusqu'au point où le maintien à domicile n'est alors plus possible dans un sens comme dans l'autre. De même, la prise en charge des malades d'Alzheimer à domicile a un coût non négligeable pour ces aidants familiaux : outre l'atteinte affective et psychologique, il faut savoir que la famille doit faire face à une moyenne de 1000 euros par mois pour les soins.

Vivre au quotidien avec Alzheimer

Lorsque le malade Alzheimer peut être maintenu à domicile, certains aménagements sont indispensables. Sécuriser l'environnement afin de limiter les risques d'accident, de chutes ou de fugues, adapter le logement en fonction des nouvelles capacités de la personne âgée deviennent des priorités. Les bruits de fond comme la télévision ou la radio sont à proscrire : le calme est de mise pour une meilleure concentration. Il est aussi préférable d'occuper le patient Alzheimer afin de le stimuler : le faire participer aux tâches ménagères, créer des habitudes de vie, lui donner des consignes simples l'aident à retrouver des repères et entretiennent la mémoire des gestes quotidiens. Enfin, la consultation des albums photos de bons souvenirs, la visite d'amis ou les réunions familiales conviviales ainsi que les promenades accompagnées sont autant d'instants heureux à multiplier pour le bien-être psychique du malade.

 

Votre nom : *   Votre prénom :
Votre téléphone : * Votre adresse mail : *
Date d'entrée souhaitée : * Département souhaité : *

Alzheimer Conseil applique une politique de respect de la confidentialité de vos données, comme le stipule la loi nº78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Vos informations seront utilisées dans le cadre de la mission de conseil uniquement.
Mentions légales | Politique de confidentialité
Si vous cherchez un emploi cliquez ici


Tags associés :