Spécialiste en maison de retraite alzheimer.
Numero Vert - Alzheimer Conseil
Recherchez sur le site Alzheimer Conseil
ORGANISER - VOTRE MAINTIEN À DOMICILE


keyboard
Photo Univers:

Les difficultés du maintien à domicile des personnes âgées

Les difficultés du maintien à domicile des  personnes âgées : la difficile mission de l'entourage familial

Les difficultés du maintien à domicile :  la mission quotidienne de l'entourage familial
La difficulté morale de voir son parent perdre son autonomie physique et parfois intellectuelle s'ajoutent celle de trouver les bonnes ressources, les personnes compétentes et, pour certains, les difficultés financières car le maintien à domicile coûte très cher. Souvent, l'aide à domicile ne fonctionne que lorsque la famille l'assure. Le premier aidant est d'abord le conjoint, lorsqu'il est en bonne santé, puis le relais est assuré par les enfants, les femmes (filles et belles-filles) plus souvent que les hommes.

Repenser le maintien à domicile

Le maintien à domicile est l'objectif prioritaire de la politique de la vieillesse. Quelle place pour les personnes âgées, et notamment pour les plus fragiles, celles qui ont des difficultés de vie quotidienne et cumulent, bien souvent, santé dégradée, isolement social et faibles ressources ? Le vieillissement et la vieillesse, l'incapacité et le handicap, le domicile et le chez soi, l'aide professionnelle et le soutien familial, la coordination, l'évaluation, la formation, les politiques publiques, leur choix et leur financement doivent être repensés. En outre, le questionnement sur les limites du maintien à domicile et sur ses coûts fait apparaître un déficit actuel des politiques publiques. On se restreint, de jour en jour, à une technique instrumentale, à un arsenal de dispositifs réglementaires et de procédures normalisées, au détriment d'une perspective éthique du maintien des personnes âgées dans leur cadre de vie et dans leur rôle d'acteur social. Il est urgent de repenser le maintien à domicile.

Les difficultés psychologiques de l'organisation du maintien à domicile

L'aide psychologique apportée par l'aide à domicile aux personnes âgées et son rôle social, sont au moins aussi importants et nécessaires que l'aide matérielle (entretien du domicile, courses,...). Ceci peut être une source très importante de satisfaction dans ce métier.

- L'aide à domicile permet à la personne âgée de garder un contact avec le monde extérieur. Elle stimule par sa présence et par les conversations, les facultés intellectuelles et affectives de la personne chez qui elle intervient, ainsi que ses capacités de déplacements en l'aidant dans les gestes quotidiens.

- Elle sert de relais avec les autres intervenants (infirmière, kiné, médecin, famille, assistante sociale) car elle est celle qui passe le plus de temps auprès de la personne âgée et qui donc est capable de donner des informations importantes sur l'état de celle-ci.

- Les relations sont selon les cas, faciles et attachantes, ou difficiles avec des personnes âgées méfiantes, autoritaires, agressives (refus de modifier une habitude, peur d'être volée, de laisser quelqu'un intervenir dans la maison...), ou bien désorientées (mémoire détériorée: oubli d'un passage sur le suivant, récits d'histoires totalement fantaisistes,...). Souvent il existe un mélange de ces situations pour la même personne.

- Des relations difficiles peuvent parfois survenir avec certaines familles. La fin de vie se rapproche et des moments affectivement importants pour l'aide à domicile surviennent à un moment ou à un autre.

- Des situations différentes d'une personne âgée à l'autre, sont vécues dans la même journée. Elles demandent à l'aide à domicile une grande capacité d'adaptation psychologique.

Risques éventuels du maintien à domicile
L'aide à domicile, avec la fatigue psychologique, peut ressentir divers troubles tels que des perturbations du sommeil, cauchemars, insomnies, irritabilité, angoisse de se rendre chez une personne particulière, culpabilisation devant une détérioration de l'état de la personne âgée, sentiment de dévalorisation, choc émotionnel excessif après le décès d'une personne vis à vis de laquelle existait un excès d'attachement. La fatigue nerveuse accroît la fatigue physique. Elle renforce des troubles comme le mal de dos, etc. Dans certain cas il peut y avoir abandon du métier.

Comment faire face à ces difficultés ?
- L'aide à domicile, pendant les interventions auprès des personnes âgées est seule. Lorsqu'elle rentre chez elle, il est rare que sa propre famille soit disponible pour écouter et bien comprendre les difficultés qu'elle a pu rencontrer.

- Il est indispensable qu'elle dispose d'un endroit où elle puisse exprimer régulièrement ses problèmes professionnels à des collègues et avoir des échanges sur la façon de surmonter les difficultés. Il faut qu'il existe des réunions régulières de cette nature, autour de l'encadrement du service d'aide à domicile. Il est difficile d'oser s'exprimer sur ce thème. Un soutien psychologique par un professionnel de la relation est de temps à autre utile.

- Une formation initiale puis continue, adaptée à ces aspects psychologiques est nécessaire. Elle permet de comprendre les troubles du comportement liés au vieillissement et de réagir au mieux. Elle permet aussi à l'aide à domicile de savoir conserver ses "distances" pour se préserver des conséquences d'un attachement trop grand.




Tags associés :
personnes âgées dépendantes, maintien à domicile

> Organiser le maintien à domicile avec Alzheimer Conseil


Votre nom : *   Votre prénom :
Votre téléphone : * Votre adresse mail : *
Date d'entrée souhaitée : * Département souhaité : *

Alzheimer Conseil applique une politique de respect de la confidentialité de vos données, comme le stipule la loi nº78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Vos informations seront utilisées dans le cadre de la mission de conseil uniquement.
Mentions légales | Politique de confidentialité
Si vous cherchez un emploi cliquez ici