Spécialiste en maison de retraite alzheimer.
Numero Vert - Alzheimer Conseil
Recherchez sur le site Alzheimer Conseil
PRISE EN CHARGE DU MALADE D'ALZHEIMER EN INSTITUTION

Les maisons de retraite spécialisées Alzheimer

Il existe différents types de maisons de retraite spécialisées dans l'accueil des malades d'Alzheimer. Certaines n'accueillent que des malades atteints d'Alzheimer ou d'une maladie apparentée, tandis que d'autres établissements sont ouverts à d'autres types de population. De même, parmi ces résidences mixtes, certaines maisons de retraite préfèrent isoler les malades d'Alzheimer, tandis que d'autres choisissent de mêler les résidents. Au-delà de ces différences d'organisation, c'est la manière d'assurer la prise en charge des malades qui distingue les différents établissements.

La spécificité de l'accueil Alzheimer
Au fil du temps, la maladie d'Alzheimer entraîne une dépendance psychique, physique et sociale qui nécessite des réponses particulières. Accueillir les malades d'Alzheimer, quelle que soit leur perte d'intégrité physique ou psychique, nécessite le savoir-faire et l'expérience d'un personnel professionnel formé à gérer les différents symptômes dont peuvent souffrir les résidents : déambulation, désorientation, agitation, troubles de la mémoire, du langage, du jugement, etc.

La prise en charge du malade d'Alzheimer en institution
Au-delà de l'évidente spécificité de la maladie d'Alzheimer, la prise en charge doit être individualisée en fonction de l'état de chaque malade. Celle-ci comporte plusieurs volets : stimulation cognitive, stimulation sensorielle, soins corporels, efforts de communication, stimulation motrice, thérapie par le travail manuel, la musique ou les arts, etc. Lorsque la prise en charge est suffisamment adaptée aux besoins des malades, l'amélioration de leurs troubles psychologiques et comportementaux peut s'avérer remarquable.

La formation et la disponibilité du personnel
Auxiliaires de vie, infirmiers et avant tout, animateurs de résidence doivent être capable de faire face aux comportements induits par la maladie. Il arrive par exemple que les malades d'Alzheimer aient des crises d'agressivité. Savoir y faire face ne s'improvise pas et seul un personnel compétent pourra désamorcer en douceur des situations délicates. Outre la formation spécifique au contact avec une population atteinte d'Alzheimer, la disponibilité du personnel est l'autre facteur majeur contribuant à une prise en charge optimale. Ainsi, par exemple, le personnel devra être suffisamment disponible pour assurer sereinement et en douceur la toilette quotidienne des résidents. Enfin, pour être pleinement profitables aux résidents, les différentes techniques d'accompagnement proposées (voir ci-dessous) doivent être parfaitement maîtrisées.

Les techniques d'accompagnement spécifiques à l'Alzheimer
Il existe de nombreuses techniques d'accompagnement et d'équipements spécifiques à la prise en charge d'Alzheimer. Les plus courantes sont, entre autres : les rampes de déambulation, la balnéothérapie, la méthode Snoezelen.
- Rampes de déambulation : la déambulation est un comportement classique chez les malades d'Alzheimer. Elle est liée à l'angoisse et à la perte des repères spatiaux. La rampe de déambulation est un espace en boucle continue qui offre un exutoire au besoin des résidents. Ceux-ci peuvent y déambuler sans contrainte, et même en tirer certains bénéfices lorsque cette rampe est jalonnée d'éléments de réorientation et de mini espaces d'activité.
- Balnéothérapie : l'installation d'une salle de balnéothérapie permet d'apporter aux résidents beaucoup de confort et d'apaisement. Ces soins aquatiques relaxants contribuent en effet à apaiser les souffrances physiques et psychiques des malades.
- Méthode Snoezelen : les espaces Snoezelen sont des salles de stimulation sensorielle confortables et rassurantes. La méthode, mise au point en Hollande, consiste à favoriser la stimulation des 5 sens par la musique, les jeux de lumière, la vibration, les sensations tactiles et olfactives. Cette méthode a de nombreux bienfaits. Elle permet de diminuer les comportements agressifs, de créer des liens différents entre le personnel d'accompagnement et les personnes âgées. Llorsque le malade d'Alzheimer n'a plus du tout la faculté de s'exprimer, la méthode Snoezelen permet de rétablir un lien de communication par le biais des émotions.

L'animation en résidence
Le projet de vie proposé par chaque établissement se cristallise autour des activités et animations qui seront proposés aux résidents. L'animation vise à l'amélioration de l'état physique et psychologique des résidents, ainsi que de leur permettre de conserver un lien social. Les animateurs, de concert avec les psychomotriciens et en collaboration avec l'équipe soignante, organisent des activités de jeu, autour du geste et du langage. L'objectif poursuivi est de conserver autant que possible l'autonomie dont jouissent encore les résidents. Il faut également conserver le repérage temporel, via des activités liées aux événements d'actualité, aux fêtes saisonnières, etc.

La gestion des troubles démentiels
Les principaux troubles démentiels qu'il faut prendre en charge sont : la déambulation, la désorientation, les tentatives de fugue et les difficultés à communiquer. Le déficit de communication nécessite en particulier une surveillance et un dépistage précoce des affectations parallèles dont peuvent souffrir les résidents. De plus, l'équipe médicale, médecin gériatre, infirmières et aides soignantes, veille à assurer l'entretien des gestes assurant l'autonomie de la personne âgée. Les maisons de retraite spécialisées veillent également à diminuer l'anxiété et la détresse dont souffrent les malades en créant un environnement adapté qui va leur permettre, par exemple, de déambuler sans risque ni gêne, ou de mettre en place des repères rassurants pour les résidents.

La prévention des fugues
Plus de la moitié des malades d'Alzheimer sont sujets au phénomène des fugues par errance. Les malades d'Alzheimer perdent la mémoire immédiate, tandis que la mémoire des faits anciens est bien mieux conservée. Ils peuvent ainsi se sentir étranger dans leur environnement actuel et chercher à rejoindre la maison ou le quartier de leur enfance. Le fugueur est un malade qui déambule fréquemment et qui souffre de désorientation dans l'espace. Il cherche à assouvir un besoin d'errer «ailleurs», plus loin, ou de suivre une personne qui part. Les maisons de retraite spécialisées dans l'accueil des malades d'Alzheimer veillent à aménager un espace de déambulation sécurisé afin de réduire ces tentatives de fugue. Les lieux de vie sont de plus sécurisés, par exemple par des portails ou des sas avec code. Le personnel veille enfin à exercer une surveillance constante. Les résidences spécialisées veillent à offrir aux personnes âgées la possibilité de déambuler et d'aller et venir en liberté dans le plus large des périmètres possibles. Les résidents  sont ainsi moins anxieux, moins agressifs et les risques de fugues s'en trouvent largement diminués.

Prévenir la maltraitance en maison de retraite
De grands efforts ont été menés au cours des dernières années pour prévenir les phénomènes de maltraitance envers les personnes âgées. En institution, la prévention de la maltraitance passe par la formation du personnel à la prise en charge des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer et de troubles apparentés. Face à un malade d'Alzheimer agressif, un personnel de soin ou d'accompagnement serein, au fait des bonnes pratiques à employer pour prendre en charge le malade en douceur, saura apaiser les situations et éviter les situations de maltraitance.
Les équipes soignantes des établissements spécialisés sont de plus formés à une nouvelle méthode de soins qui permet de développer les techniques de bientraitance,l'humanitude. Voir notre dossier sur la maltraitance.

 

Votre nom : *   Votre prénom :
Votre téléphone : * Votre adresse mail : *
Date d'entrée souhaitée : * Département souhaité : *

Alzheimer Conseil applique une politique de respect de la confidentialité de vos données, comme le stipule la loi nº78-17 du 6 Janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés. Vos informations seront utilisées dans le cadre de la mission de conseil uniquement.
Mentions légales | Politique de confidentialité
Si vous cherchez un emploi cliquez ici


Tags associés : maison de retraite

> Les professionnels des maisons de retraite pour l'orientation des malades d'Alzheimer
> Connaître les maisons de retraite : leurs distinctions
> Pourquoi faire appel nos services pour choisir une maison de retraite ?
> La vie quotidienne en maison de retraite
> Trouver une place libre en maison de retraite avec Alzheimer Conseil